Skip to content

Modèles de réserves pour vos devis par Dr Laurent Dussarps, chirurgien-dentiste

<< Retour aux articles

L'information du patient est une obligation du professionnel de santé. Si les paroles s'envolent, les écrits restent... Bien que théoriquement, un écrit n'est pas obligatoire, la jurisprudence montre l'inverse : la Cour d’appel de Rouen 9 février 2011 : « le Dr Y n’a fait signer aucun écrit » et la Cour d’appel de Nîmes du 27 septembre 2005 : « Aucune pièce ne prouve l’exécution par le Dr X de l’obligation d’information ». Si un écrit est indispensable, un document spécifique n'est pas toujours nécessaire, il suffit d'inclure des textes spécifiques dans les devis. Cela permet d'avoir sur un seul et unique document les éléments financiers et l'information. Nous vous proposons quelques exemples à adapter à votre pratique et à la situation clinique. 

Egression

En l’absence de calage avec un antagoniste, la dent s’est déplacée : on parle d’égression. Il est indispensable de remettre la dent en position, soit par meulage si le déplacement est faible, soit par prothèse ou bien par traitement orthodontique.

 

Fêlure

Une fêlure a été mise en évidence sur la dent. Il n’est pas possible d’apprécier sa profondeur, son importante et son potentiel d’évolution. La dent présente donc fait un risque de fracture pouvant apparaitre à tout moment. Le traitement proposé a pour but de réduire ce risque, sans pouvant garantir un succès à 100%. 

 

Lésion apicale

Cette dent présente une lésion infectieuse d'origine radiculaire ; un retraitement des racines sera effectué mais il n'est pas certain qu'il puisse venir à bout de l'infection (en cas d'impossibilité de traiter totalement les racines, obstacle anatomique, bactéries très résistantes). En cas d'échec soit une chirurgie sera effectuée, soit la dent devra être extraite.
Ces interventions feront l'objet d'un nouveau devis.
Notons enfin que, même si la lésion guérit, elle peut réapparaitre en cas d'affaiblissement du système immunitaire (traitement anti-inflammatoire de longue durée, maladie auto-immune, etc...).

 

Réserve vitalité

La conservation de la vitalité de la dent, lorsqu’elle est possible, est préférable car une dent pulpée est plus solide. La dent ayant déjà subi des agressions (caries, fractures, ...), le soin nécessaire constitue une agression supplémentaire qui vient s'ajouter et peut nécroser la pulpe, nécessitant par la suite la dévitalisation et parfois la réalisation d'une nouvelle prothèse

 

Réserve vitalité 2

L'examen clinique et la sensibilité sont normaux. La préparation et le collage de l'inlay-onlay peuvent altérer la pulpe, qui pourrait finir par nécroser, ce qui nécessitera de dévitaliser la dent et de refaire un inlay-onlay voire une couronne.

 

Réserve dépose

Des réserves sont à apporter concernant la dépose de la prothèse sur la dent (tenon volumineux et long). La dépose peut entrainer une fêlure et/ ou une fracture de la dent pouvant nécessiter son extraction.

 

Réserve conservation dent

La dent traitée sera laissée sous provisoire pendant une durée d’observation au bout de laquelle une prothèse d’usage sera réalisée. Notons que parfois, bien que soit demeurée asymptomatique pendant cette période, elle ait pu présenter des micro-fêlures pouvant évoluer en fracture. Cette fracture pouvant nécessiter l’extraction de la dent.

 

Implant abîmé

La couronne étant mobile depuis un certain temps du fait d'un dévissage, il arrive parfois que la connectique de l'implant soit abîmée. Dans ce cas, très rare, il faudra envisager de déposer l'implant, de combler puis de remettre un nouvel implant et une nouvelle couronne.

 

Couronne sur implant scellée > transvissée

Vous présentez une couronne sur implant mobile car probablement dévissée. Cette prothèse étant scellée, si la dépose de la couronne n’est pas possible, il sera nécessaire de la percer afin d’accéder au puits de vis pour nettoyer la connectique implantaire et de changer la vis.
Cette dépose peut entrainer une fêlure et/ ou une fracture de la couronne qui nécessitera alors sa réfection, faisant l’objet d’un autre devis.

 

Réserve volume os

La tomographie permettra de déterminer si le volume osseux est suffisant ; si cela n'est pas le cas, une régénération osseuse sera réalisée avec un coût d'environ 460 € supplémentaires.

 

Echec intralift / Summers

La tomographie a déterminé que le volume osseux était insuffisant pour poser des implants sans augmentation de volume. Nous tenterons une technique d’augmentation par voie crestale ; en cas d'échec, il faudra réaliser un sinus lift dont le coût global est de 1500 € supplémentaires.

 

Autres propositions

Ce devis ne représente qu'une proposition thérapeutique. Plusieurs autres propositions ont été expliquées au patient, leurs avantages attendus et leurs inconvénients éventuels. Une fourchette de coût a également été donnée.
Le patient a opté pour la proposition sélectionnée en connaissance de cause et après avoir eu le choix de son traitement.

 


Pour les interventions chirurgicales (extraction de dents de sagesse, pose d'implants, nous recommandons le site Consentement-Eclaire.fr

 





01-12-2022 | 01-12-2022 | vu 106 fois


Se connecter pour contacter l'auteur

Merci d'avoir lu notre article ! Article n° 161 (catégorie : Droit et santé )

Spécialement pour les praticiens

Expliquez

- vos plans de traitements
- téléchargez la radio panoramique d'un patient
- insérez les prothèses, implants, du texte etc...

Rédigez

- vos consentements éclairés personnalisés
- standard ou personnalisé

100% Responsive

99.9% de disponibilité / Mobile, PC, tablette